Archive for juin, 2010


Chilatherina axelrodi

Chilatherina axelrodi – photo© Neil Armstrong

Chilatherina axelrodi


Allen, 1980
Poisson Arc-en-ciel d’Axelrods

Paramètres :

Zone de vie : Milieux.

Température : 27 à 30; 26°C dans le milieux naturel.

PH : 7 ; dans le milieux naturel : 7,8.

GH :  15 – .

Description de l’espèce :

Les mâles Chilatherina axelrodi ont une couleur de corps bleu-gris au dessus d’une ligne noirâtre médio-latérale et gris argenté dessous. La bande médio-latérale est divisée en une série de grandes taches et il ya plusieurs barres verticales sombres sur la face inférieure du corps. Les nageoires dorsales, anale et pelvienne sont jaunâtres, les autres nageoires sont translucides. Les femelles sont argentées et plutôt sobre par rapport aux mâles. Les mâles sont plus colorés, plus grands et beaucoup plus corpulent que les femelles. Les mâles peuvent atteindre une taille maximale de 10 cm, les femelles généralement moins de 8 cm. La ponte a lieu habituellement d’Octobre à Janvier, les femelles produisent entre 50 et 150 œufs, la ponte dure plusieurs jours. Les œufs adhèrent aux plantes à feuilles fines ou parmi les racines de la végétation flottante, ils éclosent au bout de 7 à 10 jours.

Répartition et Habitat :

Chilatherina axelrodi ont d’abord été collectés en 1979 de le ruisseau Yungkiri, un affluent de la rivière Pual (anciennement Nemayer ou Neumayer River), dans les montagnes de Bewani en Papouasie Nouvelle-Guinée. Cette situation est à environ 40 kilomètres à l’intérieur des terres au nord de la ville côtière Vanimo, qui est proche de la frontière occidentale de la Papouasie. Vanimo est une municipalité relativement récente, elle a été établi comme un poste de patrouille, puis abandonnée et réoccupé à plusieurs reprises. Ce n’est qu’après que le district Sepik a été divisé en deux l’Est et l’Ouest en 1967, Vanimo devint la capitale de ce qui était alors l’Ouest du district Sepik et est aujourd’hui la province Sandaun. Sandaun est la plus grande province du nord-ouest de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il couvre une superficie de 36.300 km ².
Chilatherina axelrodi a été trouvé en forêt autour de bûches et de branches dans un petit cours d’eau étroit et à écoulement lent. L’eau sur le site de collecte était légèrement trouble et à une température de 26 ° Celsius et un pH de 7,8. D’autres poissons arc-en-ciel ont été retrouvés dans ce cours d’eau : Chilatherina crassispinosa et Melanotaenia affinis. Chilatherina fasciata et Chilatherina lorentzi ont également été prélevés dans la rivière Paul.

Commentaires :

Un certain nombre de spécimens vivants ont été recueillies par Gerald Allen, Brian Parkinson et par Peter Neusinger en Septembre 1979, mais malheureusement, ils sont tous morts peu après leur arrivée en Australie. Toutefois, Gerry Allen revient en 1982 et en collaboration avec Heiko Bleher ils ont prélevé plus d’échantillons vivants, qui ont ensuite été reproduits et distribués pour l’aquariophilie. En 1983, d’autres spécimens vivants ont été recueillies par Barry Crockford et est retourné en Australie. Même si c’est une espèce plutôt séduisante, elle n’a jamais atteinte une grande popularité dans l’aquariophilie, et pourraient être considérées comme rares. L’espèce a été nommée en l’honneur de Herbert R. Axelrod qui a fourni le financement de la première expédition de collecte.

Littérature :

Allen G. R. (1980). Chilatherina axelrodi, A New Species of Rainbowfish (Melanotaeniidae) From Papua New Guinea. Tropical Fish Hobbyist 28 (5): 48-55.

© Copyright Adrian R. Tappin

Traduction et ajout d’information Michael CLARY

Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans accord des auteurs.

Chilatherina alleni

Chilatherina alleni
Chilatherina alleni – photo© Gerald Allen

Chilatherina alleni


Price, 1997
Poisson arc-en-ciel d’Allen

Paramètres :

Zone de vie : Milieux.

Température : 24 à 31°C dans le milieux naturel.

PH : 6 à 8,4; dans le milieux naturel.

GH :  .

Description de l’espèce :

Les Chilatherina alleni ont la moitié supérieure du corps brun vers l’avant pour devenir turquoise vers arrière, chaque ligne horizontale de largeur constante est séparée par d’étroites bandes brunes ou oranges terne. À mi-hauteur latérale se trouve une bande bleu sombre, qui occupe environ deux fois la largeur des lignes horizontale, à partir du coin supérieur arrière de l’œil jusqu’à la base de la nageoire caudale, interrompue sur son bord inférieur d’environ cinq écailles blanche dans la zone juste derrière la nageoire pectorale. La moitié inférieure du corps est principalement de couleur argent noircit, sauf pour une bande blanche intense avec un bord inférieur orange terne immédiatement au-dessous la bande médio-latérale. 4-5 barres diffuses couleur charbon sur l’avant. La première nageoire dorsale est bleu pâle, la seconde dorsale et anale bleuté translucide devenant rouge sur les bords. La nageoire caudale est rouge translucide. Les nageoires pectorales et pelviennes sont essentiellement translucides. Les femelles ont une couleur moins intense avec les nageoires médianes essentiellement translucide bleu sans rouge. Outre les différences de couleur indiqué ci-dessus, les mâles sont généralement plus gros que les femelles. En outre, la seconde dorsale et anale est plus courte et émoussée chez les femelles et un peu allongée et pointue chez les mâles.
Il ya une grande variation dans la coloration de cette espèce en fonction de l’habitat. Une variété à un dos rouge, les nageoires rouges et lumineuses et une bande jaune dans le milieu du corps. Ils présentent une gamme étonnante de variation de couleur; des spécimens pris dans les ruisseaux de la forêt à proximité de Siewa peuvent parfois présenter un modèle impliquant un rouge vif et les nageoires jaunes. alleni Chilatherina peut atteindre une taille maximale de 9 cm, mais le plus souvent inférieur à 7 cm. Les mâles sont habituellement beaucoup plus grands et plus gros que les femelles.

Répartition et Habitat :

alleni Chilatherina ont été initialement collectées en 1994 dans la rivière Aiborei (Aboge), situé dans le bassin de la rivière Derewo, au sud-est de la baie Cenderawasih dans le nord de la Papouasie occidentale. Ils ont de nouveau été recueillis en 1998 lors d’une enquête sur la conservation internationale dans les affluents de la Wapoga, Tirawiwa et rivières Logari. Leur habitat à un écoulement d’eau lent à modéré. Le sol est constitué de gravier, de roche et de sable, l’eau est légèrement trouble à claire ou sombre avec beaucoup de racines et de tronc et un lit de feuilles. La température de l’eau est de 24 à 31 ° C, le pH de 6,0 à 8,4.

Cette espèce était commune dans toute la zone d’étude de Wapoga, des ruisseaux de plaine aux cours d’eau de montagne. Très abondant dans le Siewa autant dans les petits ruisseaux de forêt tropicale que dans la plus grande rivière Tirawiwa.

Commentaires :

Nommé en l’honneur de Gerald R. Allen, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l’ichtyologie et son profond attachement à l’étude et la préservation de la faune aquatique de la Nouvelle-Guinée. Les échantillons provenant de l’emplacement à proximité du village de Siriwo est venu à la disposition de l’aquariophilie en 2009.

Littérature :

Price, D. S. (1997). Chilatherina alleni, a new species of rainbowfish (Melanotaeniidae) from Irian Jaya. Revue française d’Aquariologie 24(3-4): 79-82.

© Copyright Adrian R. Tappin

Traduction et ajout d’information Michael CLARY

Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans accord des auteurs.

Cairnsichthys rhombosomoides

Cairnsichthys rhombosomoides - photo© Gunther Schmida

Cairnsichthys rhombosomoides


(Nichols & Raven, 1928)
Poisson arc-en-ciel de Cairns

Paramètres :

Zone de vie : Milieux.

Température : 21 à 25°C; dans le milieux naturel : 15 à 29 °C.

PH : 7,2 à 7,6; dans le milieux naturel : 4,5 à 8,5 (en fonction du lieu de capture; 4.5 à 6.8 en plaine, en montagne 7.5 à 8.5).

GH : 10 – .

Description de l’espèce :

rhombosomoides Cairnsichthys a été initialement collectées par Henry Raven en Octobre 1921 dans la rivière Babinda, un affluent de la rivière Russell dans le nord du Queensland. Ils ont été scientifiquement décrits dans le n °296 de l’American Museum Novitates, en 1928 par John T. Nichols et Henry C. Raven et placé dans le genre Rhadinocentrus. Gerald Allen lors d’une révision de la famille Melanotaeniidae en 1980 les a placés dans le genre monotypique Cairnsichthys en reconnaissance de son caractère distinctif.

La coloration du corps est jaune-brun sur la moitié supérieure de la nageoire dorsale et gris-blanc dessous avec une mince bande sombre continue à mi-hauteur. Une large tache argentée ou jaune peut être vu sur l’opercule. Les mâles ont une couleur jaune-orange sur le bord externe des nageoires dorsale et anale. La nageoire caudale a une couleur similaire. Ils peuvent atteindre une taille maximale de 10 cm, mais plus généralement autour de 7 cm. Les mâles peuvent être distingués des femelles par leur dorsale et les nageoires anales allongées ainsi que des couleurs plus vives – les femelles ont des nageoires plus courtes et plus arrondies. Les mâles sont aussi plus grands et plus gros que les femelles.
rhombosomoides Cairnsichthys est considéré comme une espèce isolés très ancienne, dont la répartition courante est le vestige d’une aire de répartition plus étendue qui a été réduite en raison des modifications de l’environnement. Il est possible qu’ils aient été à l’origine des poissons arc-en-ciel dans les rivières du nord du Queensland.

Répartition et Habitat :

rhombosomoides Cairnsichthys est une espèce de poissons tropicaux qui habitent principalement les systèmes fluviaux du Francis et du Bellenden Ker à environ 45 km au sud de Cairns dans le nord du Queensland. Ils ont été recueillies à partir d’un certain nombre de systèmes fluviaux qui se déversent vers l’Est, comme le Hull, Johnstone, Moresby, Mulgrave, Russell, et Tully; Les rivières Liverpool et Maria. Ils ont également été trouvés dans certains petits cours d’eau côtiers isolés de la région d’Innisfail. Ils ont une aire de répartition très limitée et en tant que tels, ont un « usage restreint ». rhombosomoides Cairnsichthys  est «une espèce qui n’est pas actuellement en danger, mais qui se produit dans des zones restreintes et / ou sont hors du commun ».
rhombosomoides Cairnsichthys se trouve dans les plaines aussi bien que dans les rivières, la profondeur d’eau allant de quelques centimètres à environ trois mètres. Ils sont cependant, plus communément trouvés dans une profondeur d’eau comprise entre 30 et 50 cm. Les rivières d’altitude ont généralement un débit plus élevé d’eau et ont un substrat composé principalement de grosses roches, de sable et de gravier fin, d’une bonne couverture végétale (forêt tropicale) et un minimum de plantes aquatiques. Les petits ruisseaux de plaine sont généralement constitués de boue, de sable et de gravier avec une couche de feuilles abondantes. La plage de température enregistrée dans leur habitat naturel est 15 à 29 ° Celsius. On les trouve souvent en compagnie de Melanotaenia splendida, Melanotaenia maccullochi et Melanotaenia utcheensis. Le pH dans leur habitat naturel est de 4,5 à 8,5 (4.5 à 6.8 en plaine, en montagne 7.5 à 8.5). La conductivité est presque nulle (91 microsiemens). On les trouve généralement en petit groupe au-dessus ou parmi les plantes aquatiques, les branches et le lit de feuilles.

Élevage :

On sait très peu de choses sur l’histoire et l’écologie des rhombosomoides Cairnsichthys dans leur environnement naturel. La plupart des informations sont basées sur des observations en aquarium. Dans leur milieu naturel le fraie des poissons a été observé d’avril à Décembre, avec un pic de août à Octobre. Comme tous les membres de la famille des poissons arc-en-ciel, rhombosomoides Cairnsichthys fait des œufs et fraie généralement parmi les plantes aquatiques et le lit de feuilles, un petit nombre d’œufs à la fois. En captivité, il a été régulièrement observé que cette espèce fraie dans le gravier. Ces poissons commencent à se reproduire dans leur première année et les femelles matures produisent entre 40 et 200 œufs. Le nombre d’œufs versé par une femme est directement lié à sa taille. Les œufs adhèrent aux plantes et l’éclosion se produit après 5 à 9 jours selon la température. La taille des œufs est d’environ 1,139 ± 0,021 mm avec une taille à l’éclosion d’environ 3,46 à 5,46 mm. Le développement larvaire est terminé lorsque le corps atteint environ 14-15 mm de longueur. Il a été observé que cette espèce semble ignorer les larves qui nagent librement dans l’aquarium. Bien que les larves restent toujours proches d’une cachette potentielle et évitent généralement les zones ouvertes de l’aquarium.

Commentaires :

Même si c’est une espèce intéressante si elle est conservée dans des conditions appropriées, rhombosomoides Cairnsichthys est rarement vus dans l’aquariophilie, et sont principalement tenus par une poignée d’aquariophiles qui sont intéressés par les poissons indigènes australiens.

Littérature :

Nichols, J. T. and Raven, H. C. (1928). A New Melanotaeniin fish from Queensland. American Museum Novitates Nr. 296, American Museum of Natural History.

Pusey, B.J., Kennard, M.J. and Arthington, A.H. (2004). Freshwater Fishes of North-Eastern Australia. CSIRO Publishing, Victoria.

John Treadwell Nichols (1883-1958) a été conservateur des poissons récent au Musée américain d’Histoire Naturelle. En 1913, il fonde Copeia qui est devenu le journal officiel de l’American Society of Ichtyologiste and Herpetologists en 1923. De 1920 à 1941, il a été conservateur associé en charge du département d’ichtyologie au Musée américain d’Histoire Naturelle. Nichols a écrit 1000 articles et livres (et pas seulement sur les poissons, mais aussi sur les oiseaux) et il a fait de nombreuses expéditions à travers le monde.

Henry Cushier Raven (1889-1944) a commencé sa carrière de zoologiste dans le département de la préparation du Musée américain d’Histoire Naturelle en 1907. Il a travaillé avec Jesse D. Figgins et Herbert Lang, taxidermistes réputés. Lorsque Figgins est parti au Musée d’Histoire Naturelle du Colorado en 1910, il prit avec lui Raven.

© Copyright Adrian R. Tappin

Traduction et ajout d’information Michael CLARY

Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans accord des auteurs.

Powered by WordPress | Theme: Motion by 85ideas.